• Dossier
  • ALGER : REGARDER LES BIDONVILLES AUTREMENT

    par Rachid SIDI BOUMEDINE
    Sociologue

    Photo de M.K : Bidonville à Oran (kouchet El Djir)

    Comment, chercheurs en sciences sociales, sommes- nous amenés à choisir tel ou tel objet de travail, alors que le thème « ville » offre, et de manière toujours renouvelée, des milliers d’objets de curiosité et de recherche ?
    Si ma carrière professionnelle, à la fois en tant qu’enseignant-chercheur et comme praticien,

  • Dossier
  • LA PRATIQUE D’ASSOCIATION COMME LEVIER DU FINANCEMENT DU RELOGEMENT DES MÉNAGES DU PROGRAMME VILLES SANS BIDONVILLES À CASABLANCA

    Par Olivier TOUTAIN
    Consultant indépendant

    Le Maroc est aujourd’hui traversé par des dynamiques de développement urbain qui témoignent des transformations économiques et des ambitions du Royaume. Alors que de grands projets et de nouvelles formes d’intervention occupent le devant de la scène (grands projets urbains, LGV , villes nouvelles, éco-cités, villes vertes), un des
    défis reste en parallèle celui de la résorption des bidonvilles dont le gouvernement a fait une de ses priorités depuis 2005.

  • Dossier
  • DU BIDONVILLE À LA BÉTON-VILLE : DYNAMIQUES DE MARGINALITÉ DANS UNE OPÉRATION « INTÉGRÉE » DE RECASEMENT EN PÉRIPHÉRIE DE RABAT

    Par Tarik HARROUD
    Architecte-géographe,
    Enseignant-chercheur à l’Institut national
    d’aménagement et d’urbanisme
    (INAU) de Rabat (Maroc)

    Photo D.R : Douar Rhamna et immeubles populaires à Sidi Moumen,
    l’un des gros bidonvilles à Casablanca

    I. Les bidonvilles, un phénomène social qui « persiste » au Maroc

    La résorption des bidonvilles a toujours constitué une grande préoccupation des pouvoirs publics au Maroc qui remonte à la période coloniale (Benjelloun ;

  • Dossier
  • L’HABITAT PRÉCAIRE EN FRANCE : PEUT-ON PARLER DE BIDONVILLE ?

    par Hervé MARCHAL
    Professeur des universités en sociologie,
    Université de Bourgogne,
    Centre Georges Chevrier (CGC)

    et Jean-Baptiste DAUBEUF
    Attaché temporaire d’enseignement
    et de recherche à l’Université de Lorraine

    Photo D.R : Bidonville à Paris, Pont des Poissonniers

    Les bidonvilles sont généralement considérés comme un phénomène propre aux pays du Sud.

  • Dossier
  • POLITIQUES DE RÉSORPTION DES BIDONVILLES ET INTÉGRATION URBAINE DES POPULATIONS. L’EXEMPLE DU GRAND CASABLANCA

    Par Abdelkader KAIOUA
    Professeur à l’Université Hassan II Casablanca
    Inspecteur Régional de l’Urbanisme et de l’Aménagement du
    Territoire de la région Casablanca – Settat
    MAROC

    Photo D.R : Bidonville de Sidi Moumen – Casablanca

    Au cours des trois dernières décennies, Casablanca, métropole économique du Maroc, a été le cadre de transformations profondes qui ont affecté tant son appareil économique que les conditions de vie de ses
    populations et se sont répercutées sur l’organisation de son espace urbanisé.

  • Dossier
  • COMPTE-RENDU : REPENSER LES QUARTIERS PRÉCAIRES, ETUDES DE L’A.F.D., 2016

    Agnès DEBOULET
    Professeure de sociologie à l’Université Paris 8,
    co-directrice du laboratoire
    Architecture, Ville, Urbanisme et Environnement (LAVUE),
    UMR CNRS 7218

    L’ouvrage dirigé par Agnès Deboulet et coordonné par Irène Salenson représente incontestablement une contribution de qualité dans le champ de connaissance touchant les « quartiers précaires ». L’ambition est affichée dès le départ puisqu’il s’agit, rien de moins, que de construire un nouveau paradigme ouvrant la voie au renversement de la vision de l’urbanisme moderniste.

  • Dossier
  • MANIÈRES D’HABITER ET PRATIQUES HABITANTES. LES GRANDS ENSEMBLES COMME CADRE DE VIE

    Pr. Djounid HADJIDJ
    PROFESSEUR DE SOCIOLOGIE URBAINE
    Département de sociologie,
    Université Oran 2

    Support de l’ancrage identitaire, l’espace habitable est révélateur d’une appropriation différenciée des pratiques
    sociales prégnantes diverses. De par ses faits et gestes quotidiens, l’habitant procède au marquage de son espace
    logement, une sorte de bricolage imaginaire (M. BONETTI, 1994), en fonction de codes culturels et symboliques qui lui sont propres.

  • Dossier
  • LE CADRE BÂTI COLONIAL FACE AUX MUTATIONS CONTEMPORAINES. LE CAS DE L’IMMEUBLE DE RAPPORT À TUNIS

    DR. Hazar SOUISSI BEN HAMAD
    Architecte, Docteur en sciences du patrimoine.
    Université de Carthage

    RÉSUMÉ

    La question de l’architecture dite « coloniale » dans les pays maghrébins reste de nos jours un axe de recherche qui
    suscite un haut degré d’intérêt. Le manque de travaux de recherches concernant l’architecture coloniale en Tunisie, en général, et le devenir du patrimoine de l’époque 19-20ème siècle en particulier, demeure une lacune de taille.

  • Dossier
  • LA CENTRALITE DOMESTIQUE SAHARIENNE UN MODELE EN MUTATION

    Naima HADJ MOHAMED
    Maître de conférences au département d’architecture de l’université
    TAHRI Mohamed de Béchar

    Résumé

    L’habitat traditionnel dans les milieux sahariens représente un cas très significatif de son originalité, de sa force et de
    sa résistance. La conception de cette habitation repose, principalement, sur une idée hégémonique et un principe
    valorisant la centralité domestique. Il s’agit de l’existence d’un espace intérieur récurrent,