• Événement
  • LES ENSEIGNANTS-ARCHITECTES DE BLIDA HONORENT LEURS AÎNÉS

    Une cérémonie d’hommage aux ainés a été organisée par les enseignants de l’institut d’architecture de l’université Saad Dahleb de Blida. MADINATI a été conviée à partager ce moment fort de convivialité tout à l’honneur de ses initiateurs et celui des nombreux participants.

    Quelle belle idée ! Un groupe d’enseignants, animé par un sentiment de reconnaissance envers les aînés et une volonté de marquer leur passage par un moment à la fois symbolique, solennel et convivial,

  • Ville & Littérature
  • LA GRANDE MAISON DE MOHAMMED DIB. DAR SBITAR, UN ESPACE PARTAGÉ

    FARIDA GOURMALA
    Ex-Enseignante-Chercheure
    département d’architecture (USTO)
    Militante associative à Toulouse

    Dans « la grande maison », le romancier Mohamed Dib décrit la vie des habitants d’une grande maison partagée
    par plusieurs familles. Cela se passe dans sa ville natale de Tlemcen durant la période coloniale, plus exactement au
    début de la guerre de libération nationale. Les protagonistes du roman sont les habitants de cette grande maison (Dar Sbitar) et,

  • Débat
  • CONSTRUCTIONS HORS NORMES ET MISE AUX NORMES

    par Dr. HAMMACHE Seddik 
    Docteur d’Etat en architecture et en urbanisme
    Université de Blida
    Ex. Directeur central de l’architecture au M.H.U.V

    Depuis l’expiration de la prolongation de la loi 08-15 en août 2016*, l’actualité médiatique revient avec pertinence sur ce sujet délicat de mise aux normes et d’achèvement des constructions réalisées hors du cadre réglementaire. Le titre inquiétant en première page de « 1,2 million de bâtisses hors normes sur le territoire national »1 ne peut qu’attirer l’attention du lecteur averti ou profane.

  • Actualités
  • HABITER, oui, mais comment ?

    par Djillali TAHRAOUI
    Architecte
    d.tahraoui@madinati-dz.com

    Logement, habitation, habitat, habiter : autant de désignations, souvent galvaudées ici et là, pour exprimer la volonté d’exister quelque part à l’abri du milieu extérieur sans perdre le lien avec celui-ci. La prise en charge de cette aspiration se manifeste de manières diverses que ce soit sur le plan individuel ou, plus largement, sur le plan social et collectif,

  • Hommage
  • Quelques mots après le décès de mon père, l’architecte André Ravéreau

    par Maya Ravéreau

    Comme il était trop fatigué pour voyager loin de chez lui, je l’ai moi-même représenté cette fois pour deux événements en Algérie. Le premier se déroulait à l’initiative de la revue Madinati, à l’occasion de la sortie d’un numéro consacré à l’architecture saharienne (N°04), dans les écoles d’architecture de Tlemcen et d’Oran. Puis, à partir du 30 septembre, je participais au tournage d’un film documentaire dédié à son œuvre .

  • Dossier
  • DOSSIER: L’habitat au Maghreb. De la projection à l’usage: le compromis est-il possible ?

    par Mohamed MADANI
    Professeur et directeur du LAMAUS
    UST.ORAN M. BOUDIAF

    PRESENTATION

    Pour le sens commun, la ville commence dès que la nécessité de s’abriter et de se loger se fait jour. Sur ce terrain, en Algérie, les perceptions des pouvoirs publics et celles de la majorité de la population se confondent implicitement. Pour les premiers, la straté- gie mise en œuvre depuis les années 1970 a toujours été d’essayer de produire en quantité industrielle des milliers d’unités de logements dans le contexte d’une demande sociale encore insatisfaite…

  • Dossier
  • LA VÉGÉTALISATION DES CITÉS D’HABITAT COLLECTIF EN ALGÉRIE

    par Ammara BEKKOUCHE
    Architecte urbaniste,
    Directrice de recherche CRASC-ORAN

    La question de la végétalisation des cités, se réfère aux théories de l’écologie urbaine qui se situe dans le champ des sciences du vivant (Lionel Charles, 2000) et se définit comme une entité de la culture comprenant le mode de vie des
    gens, leurs idéaux, leurs normes, leurs règles, leurs comportements habituels, etc. (Amos Rapoport,

  • Hommage
  • ANDRÉ, MON AMI

    Par Nabil ROUBAÏ CHORFI
    Enseignant-Architecte

    J ’ai beaucoup voyagé étant étudiant. Cela s’est passé durant les années 90, dans une Algérie exsangue et renfermée sur elle-même et, paradoxalement, c’est à ce moment-là que j’ai découvert des régions de mon beau pays et du monde

    Il a suffi pour cela, faute de moyens et de routes sûres, que je bivouaque non pas au sommet d’une dune blonde léchée par un doux soleil automnal,

  • Actualités
  • Maya RAVÉREAU Nous Rend Visite

    Pour la présentation du N°04 de MADINATI, dont le dossier a été consacré aux villes sahariennes,
    nous invitons Madame Maya RAVEREAU, architecte basée à Saint-Etienne (France) et fondatrice de l’association ALADAR, un espace d’échange autour de l’œuvre d’André RAVEREAU, pour exposer une réflexion sur «  l’Architecture Vernaculaire du Bassin Méditerranéen ».
    Soyez au rendez vous :

    • À Tlemcen, le Jeudi 28 Septembre 2017 à 10h00, au département d’architecture de l’Université Abou Bekr Belkaid.